Un chevronné suranné de chiot riche à percer le berge des humains abords les Antarctique

Un chevronné os de chiot, officiel pour une fente du sud-est de l’Alaska, indique sinon et pardon les humains sont entrés pour les Antarctique à la fin de la fréquence glaciaire.

L’os, serré le morceau d’un reins, provient d’un chiot qui a expérience il y a comme 10 150 ans, d’ensuite la datation au radiocarbone. Ceci acte ceci suranné de chiot l’un des puis ancestraux, ou probablement le puis chevronné, trouvé pour les Antarctique, rapportent des chercheurs pour le 24 février Comportement de la Fastueux Society B.

Discours de l’ADN de l’os, comme ci comme ça le même âge que triade hétéroclites chiens datant comme ci comme ça à la même fréquence monsieur trouvé enfoui pour le Midwest (NS : 4/16/18), suggère que le chiot appartenait à une lignage de chiens qui se sont séparés des chiens sibériens il y a comme 16 700 ans. Le occasion de cette désunion suggère que les trisaïeuls du chiot, qui suivaient peut-être les humains, avaient quitté l’continent à cette règne.

« Les déplacements et la apprivoisement des chiens sont indubitablement beaucoup, beaucoup intimement associés aux humains. En conséquence, ce qui est attirant, c’est que si vous-même suivez le devenir des chiens, ceci peut encore vous-même prétexte vers tour sur les humains », explique Charlotte Lindqvist, naturaliste de l’renouvellement à l’Institution de Buffalo à New York.

La actualité renseignement s’ajoute autant à un assemblée en école sur la piste empruntée par les humains ensuite à eux avènement en Amérique du Polaire via un aqueduc charnel en Alaska. Une noumène de oblongue siècle est que ces élémentaires colonisateurs voyagé à l’civil des terres à flanc un goulet racheté de sorbet (NS : 8/8/18). Seulement il y a comme 16 700 ans, ce goulet aurait été protégé de sorbet. Par conséquent, l’réel de cet chevronné chiot soutient une noumène permission – que ces colonisateurs ont étreint la côte du Innocente lorsque qu’ils se dirigeaient abords le sud, voyageant probablement en malice.

On pensait à l’commencement que le part d’os, puis courtaud qu’un peuplier noir, provenait d’un grizzly. Seulement cependant Lindqvist et ses collègues ont analysé l’ADN de l’os, il s’est assuré qu’il s’agissait d’un chiot. La relation de l’ADN comme celui-ci des loups, des chiens ancestraux et des races de chiens modernes a toléré à l’staff d’examiner sinon le chiot a partagé contre la dernière jour un progressant comme des chiens de Sibérie.

Cette renseignement est beaucoup importante, déclare Angela Perri, biographe à l’Institution de Durham en Angleterre, laquelle les récentes recherches génétiques suggèrent que les chiens domestiqués ont joint les élémentaires humains pour les Antarctique il y a comme 15 000 ans. Ce nouveau étude suggère qu’« il y a au moins comme 16 700 ans, les humains et les chiens semblaient se limoger abords les Antarctique », dit-elle. « Et ce serait attenant de 2 000 ans puis tôt que nous-mêmes le pensions. »

Kelsey Witt, généticienne à l’Institution Brown à Protection, RI, attend comme avidité d’hétéroclites découvertes sur les élémentaires chiens américains. En voyant puis de fossiles ancestraux et en élève puis d’ADN, Witt déclare : « Je pense que nous-mêmes aurons une meilleure noumène de la confection exacte laquelle les foule ont migré et scrupuleusement sinon les chiens sont passés.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *