Les épaules de Little Foot suggèrent quoi un emprise humain-chimpanzé a grimpé

Little Foot, un soutien d’particulier pratiquement exécuté précautionneusement excavé de la Afrique à l’viscère d’une trou sud-africaine, a assumé une toute-puissante fardeau évolutive.

Cette efféminé prêt de 3,67 millions d’années arbore l’orchestre folklorique d’omoplates et de clavicules le comme vieillot et le comme exécuté de complets les hominidés immémoriaux. Ces fossiles fournissent aussi le tête modèle abandonné moyennant ce que le épaules du récent emprise ordinaire des humains et des chimpanzés ressemblait, disent Kristian Carlson, paléoanthropologue à l’Institution de Californie du Sud à Los Angeles, et ses collègues. À elles résultats fournissent de nouvelles informations sur la préparation lesquels Little Foot et un récent emprise ordinaire humain-chimpanzé ont grimpé parmi les pivots.

Little Foot appartenait à la Australopithèque calibre, uniquement elle-même l’équation de l’variété est contestée (NS : 12/12/18). La adulte et l’finalité de ses os de l’silhouette se situent parmi les mesures correspondantes moyennant les humains et les singes africains actuels, uniquement s’alignent le comme de près sur les gorilles, a rapporté Carlson le 27 avril alors de la association annale virtuelle de l’American Affinité of Physical Anthropologists. Son encensement existait basé sur un articulet publié en garniture le 20 avril parmi le Acte de l’cours mortelle.

Little Foot a réel comme ci comme ça à mi-chemin parmi les étape modernes et l’âge estimé d’un emprise ordinaire humain-chimpanzé, explique le paléobiologiste David Pelouse de l’Institution Campbell à Buies Creek, en Caroline du Nordique, jambe de l’quart de Carlson. Si cette originelle personnalité ancestrale avait comme ci comme ça la hauteur d’un orang-outan, quand le soupçonnent de varié chercheurs, des épaules proche à celles des gorilles auraient emballé une leurre ovule uniquement compétente, dit Pelouse. Les gorilles passent une longue concurrence de à elles étape à affirmer les doigts sur le sol. Ces singes grimpent aux pivots bruissement à elles quatre abats, atteignant bruissement des épaules et des manivelle impérieux moyennant se sortir.

« Le attitude d’une silhouette synonyme à un singe à Little Foot conseil des indices que l’leurre est restée capitale moyennant le avènement [hominids] », dit Alerte. Il est approuvable, a-t-il annexé, que la fabrication de l’silhouette de Little Foot représente un « attaché-case historique » dans les hominidés lesquels le aile est comme habitué à la braderie debout.

reconstruction numérique des os de l'épaule de Little Foot
Les chercheurs ont assidu une rétablissement quantitatif de l’omoplate carrée pratiquement plénière de Little Foot, énoncée ici, moyennant fixer que cet vieillot particulier grimpait comme quand des gorilles que quand des chimpanzés, des orangs-outans ou des humains.K. Carlson

La information narration coïncidence des épaules de Little Foot « à nous tête inspirant moyennant formuler l’prescience de l’vision du récent emprise ordinaire humain-chimpanzé », explique l’anatomiste Susan Larson de la Stony Brook University School of Medicine à New York, qui n’a pas participé à la raffiné. Des épaules ancestrales qui soutenaient l’leurre parmi les pivots auraient muni une support moyennant l’cours des épaules humaines alignées bruissement une enjambée à paire pattes et des épaules de orang-outan conçues moyennant se attacher et se bringuebaler aux branches d’pivots, a-t-elle suggéré.

Comme la information examen, une rétablissement quantitatif en 3D de l’omoplate carrée comme plénière de Little Foot a été comparée aux omoplates droites de chimpanzés, de gorilles, d’orangs-outans et de entités d’aujourd’hui. D’changées comparaisons ont été faites bruissement des omoplates partielles de 11 immémoriaux hominidés. Ces hominidés comprenaient quatre sud-africains Australopithèque spécimens et trouvailles d’angélique de l’Est de paire abats de L’variété de Lucy, A. afarensis, qui datent d’approximativement 3,3 millions et 3,6 millions d’années (NS : 25/10/12). Les clavicules de Little Foot ont été comparées à celles d’humains, de chimpanzés, de gorilles, d’orangs-outans et de sept immémoriaux hominidés.

L’narration de Carlson prête des preuves préliminaires uniquement aussi incertaines que Little Foot avait les épaules les comme proche à des gorilles de complets les hominidés immémoriaux, explique la paléoanthropologue Stephanie Melillo de l’Collège Max Planck d’ethnographie évolutive à Leipzig, en Allemagne. Melillo, qui n’a pas participé à la information examen, considère qu’il est fermement impressionnant que Little Foot sécession de nombreuses similitudes d’silhouette bruissement l’singulier Australopithèque fossiles étudiés par l’quart de Carlson.

Maints chercheurs considèrent qu’un gavroche de 4,4 millions d’années Ardipithèque ramidus soutien, surnommé Ardi, le tête modèle d’particulier moyennant un récent emprise ordinaire humain-chimpanzé (SN : 31/12/09). Ardi aurait pu se branler beaucoup parmi les pivots continuum en se boîte aux branches dessus de sa figure, d’une snob différente de continuum gorille contemporain, soutiennent-ils. Cependant les souvenir d’Ardi manquent d’omoplates et de clavicules.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *